l’arrêt cardiaque

Nicolas LAGASSE
Vous arrivez à votre lieu de travail.

Vous trouvez cette personne au sol.

Nicolas LAGASSE

Que feriez-vous en premier ?

Cliquez sur la (les) bonne(s) réponse(s)

1
Je libère les voies aériennes
2
Je vérifie l'état de conscience
3
J'appelle le SAMU

Après avoir protéger

Il faut vérifier si la victime est inconsciente :

  • elle ne répond pas quand on lui parle
  • n’émet aucun son
  • ne réagit pas quand on lui demande par exemple de serrer la main.

Si je suis seul :

Crier « à l’aide », si vous êtes seul, pour avoir l’aide d’une autre personne.

Allonger la victime sur le dos pour vérifier sa respiration :

  • Bascule prudente de la tête
  • Vérification de la respiration

Une victime inconsciente qui ne respire pas est en arrêt cardiaque.

Une victime en arrêt cardiaque doit être prise en charge très rapidement par les secours spécialisés. L’appel de ces secours doit être réalisé, le plus tôt possible, juste après avoir reconnu l’arrêt cardiaque.

Qui appeler :

Le 112 (numéro d’appel européen) ; le 18 (sapeurs-pompiers) ou le 15 (Samu – Centre15)

Préciser dans le message d'alerte :

  • lieu de l'accident (adresse, atelier, étage,...)
  • La nature de l'accident (chute de hauteur, chariot renversé...)
  • Le nombre de victimes
  • L'état de la (des) victime(s)

Le massage cardiaque consiste à appuyer régulièrement et fermement sur le thorax d’une

victime. Ces compressions thoraciques vont faire circuler le sang dans le corps lorsque le cœur

ne peut plus le faire lui même.

Nicolas LAGASSE

Trier les bonnes réponses pour un bon massage cardiaque

Placez chaque carte dans la bonne case

Victime à plat dos
J'appuie avec le talon de ma main
Je dénude la victime
J'appuie au milieu du sternum
Je comprime de 5 à 6cm
Je relâche la pression lors de la remontée
J'appuie avec mes doigts
J'appuie sur le ventre
Je fléchis les coudes
Je laisse la victime habillée
Bon
Pas Bon
Dés qu’un défibrillateur est auprès de la victime :
  • Ouvrir le défibrillateur et appuyer sur le bouton marche/arrêt s’il y a lieu.
  • Suivre impérativement les indications vocales et/ou visuelles données par l’appareil.

Le choc est recommandé :

Le défibrillateur annonce que le choc est indiqué et qu’il faut s’écarter.

  • Le sauveteur laisse le défibrillateur déclencher le choc électrique ou appuie sur le bouton « choc »
  • Dès que l’appareil le demande, le sauveteur reprend sans délai le massage cardiaque

Le choc n’est pas recommandé :

Le défibrillateur demande de réaliser les manœuvres de réanimation.

Le sauveteur poursuit le massage cardiaque sans retirer les électrodes et suit les recommandations du défibrillateur.

Nicolas LAGASSE

À votre avis

Cliquez sur la bonne réponse

Le défibrillateur cardiaque doit rester allumé et en place jusqu'à l’arrivée des secours.
1
Vrai
2
Faux
Nicolas LAGASSE

À votre avis

Cliquez sur la bonne réponse

Le défibrillateur remplace le massage cardiaque.
1
Vrai
2
Faux

En effet, le défibrillateur n'empêche pas le massage cardiaque.

Le sauveteur arrêtera le massage cardiaque lorsque :

  • Le défibrillateur fait une analyse
  • La victime reprend une respiration
  • Les secours prennent le relai

OF2S


www.of2s.fr


contact@of2s.fr


06 21 82 31 81

Nicolas LAGASSE

C'est la fin de ce module !

Qu'en avez-vous pensé ?

Nicolas LAGASSE